AROCH FR

PROGRAMME AROCH

Dans le cadre de l’appel à proposition « Organisation Société civile et Autorités locales dans le développement » de l’Union européenne en Haïti, la Fondation Haïti Jazz, en collaboration avec l’association Caracoli met en œuvre le programme AROCH, Action pour le Renforcement des Organisations Culturelles Haïtiennes), qui a débuté le 1er avril 2020.

Le programme AROCH mise sur le renforcement des capacités professionnelles de l’ensemble des acteurs pour consolider le secteur culturel comme vecteur de développement économique et inclusif local. Plus précisément, il vise à renforcer les organisations culturelles haïtiennes dans leurs capacités à produire des événements culturels, grâce à un ensemble de formations (gestion culturelle et technique son et lumière), de soutien financier et d’accompagnement administratif et technique.

Appel à propositions 2020

AROCH 2020 Appel à propositions et formulaire

Réponses à vos questions

Nos partenaires


Délégation de l’Union européenne en Haïti

MEMBRES DU COMITÉ DE PILOTAGE

Formations

Le dispositif de renforcement des capacités conçu dans le cadre de ce projet s’appuie principalement sur les connaissances de terrain des opérateurs et techniciens en exercice, afin de développer leurs compétences et d’optimiser les résultats.

Les opérateurs et techniciens doivent démontrer au moins trois ans d’ancienneté dans le secteur culturel. En l’absence de reconnaissance légale pour leur métier spécifique, ils doivent produire des lettres de recommandation qui témoignent de leurs activités antérieures.

Les organisations bénéficiaires du soutien financier sont prioritaires pour la formation de leurs membres. Les places restantes sont attribuées en fonction des résultats des appels à candidature (15 opérateurs par formation pour la gestion culturelle et 10 techniciens par formation pour la sonorisation et l’éclairage de scène).

Le dispositif comprend :

1. À Port-au-Prince :

Une formation théorique (par an) en management culturel sous la forme de 6 modules d’une demi-journée (24 heures) à partir d’un manuel didactique et complétée par des témoignages de professionnels et d’experts locaux et internationaux pour les opérateurs.

Thèmes des modules :
  • Organisation : organigramme, rétro planning, régie générale, espace et cible, etc.
  • Obligations légales : contrats, autorisations légales, assurances, droit d’auteur, protocole, etc.
  • Logistique : équipement, transport, hébergement et repas, sécurité, billetterie, etc.
  • Gestion financière : budget, recherche de financement, rapport, etc.
  • Communication : publicité, promotion, relations de presse, nouvelles technologies, produits dérivés, etc.
  • Constitution de réseau : séance de réseautage entre professionnels locaux et internationaux

2. À Jacmel et Cap-Haïtien :

Une formation théorique (par an) en management culturel sous la forme 3 journées et demie continues (24 heures), à partir d’un manuel didactique, menées par 2 intervenants locaux, avec des professionnels et responsables locaux.

Thèmes des modules :
  • Organisation : planification, contrats et autorisations légales, logistique, régie générale, etc.
  • Gestion : budget, recherche de financement, rapport, etc.
  • Communication : publicité, promotion, relations de presse, nouvelles technologies, produits dérivés, etc.
  • Constitution de réseau : séance de réseautage avec des professionnels et responsables institutionnels locaux (représentants du Ministère de la Culture et de la Communication, Autorités locales, institutions culturelles de référence, etc.).

Enfin, des experts locaux et internationaux, des professionnels et responsables institutionnels sont invités à se joindre aux bénéficiaires lors de séances de réseautage inclues dans les formations en management culturel. Celles-ci mettent ainsi les acteurs et parties prenantes en réseau, local, national et international. Internet et les réseaux sociaux sont mis à profit pour maintenir le contact et partager les actualités de chacun.

 

3. Les formations en techniques sont centralisées à Port-au-Prince et complétées par des stages pratiques au sein du PAPJAZZ :

  1. Formation en technique du son live (par an) : 50 heures de formation théorique associées au stage pratique :
    • Connaître et gérer l’ensemble des postes audio dans la production d’un festival ou un événement d’envergure internationale ;
    • Définir les besoins techniques, humains, matériels ;
    • Planifier et correspondre avec les artistes, producteurs, managers et les différents prestataires ;
    • Gérer la logistique, les plannings entre la production, l’équipe son et les prestataires ;
    • Développer les compétences relationnelles et l’encadrement d’équipe ;
    • Comprendre la logistique d’un projet événementiel/ artistique ;
    • Appréhender les défis technologiques et apporter les solutions adaptées ;
    • Gérer et prévenir les risques.
  2. Formation en technique d’éclairage de scène (par an) : 30 heures de formation théorique associées au stage pratique :
    • Notions générales d’électricité appliquée ;
    • Les lois fondamentales, calcul de puissance ;
    • Les mesures et les instruments (voltmètre, ampèremètre, ohmmètre…) ;
    • Définition et description des caractéristiques des courants (continu, alternatif triphasé, la terre) ;
    • Plan de feu et fiche technique ;
    • Travail avec des exigences de captation vidéo ;
    • Montage et démontage ;
    • Mises en situation.